Lee Dorsey

1420 vues
Genre soul, funk, New Orleans, rhythm and blues, 60s

La carrière de ce chanteur de Rhythm and Blues de la Louisiane est étroitement liée à Allen Toussaint, qui composera la plupart de ses morceaux.

Irving Lee Dorsey, est né le 4 décembre 1926 à la Nouvelle-Orléans où il passe une partie de son enfance. À l'âge de dix ans, il déménage avec sa famille pour Portland (Oregon). Pendant la deuxième guerre mondiale, il sert dans la Navy.

Après avoir été démobilisé, Lee débute une carrière de boxeur sous le nom de "Kid Chocolate". En 1955 il abandonne le ring et rentre à la Nouvelle-Orléans. Il travaille dans la journée dans un garage et chante le soir dans des petits clubs locaux. À partir de 1959, il enregistre quelques morceaux pour des petits labels locaux, sans succès.

En 1960 "Lottie Mo" (Instant) connaîtra un petit succès local, mais c'est surtout sa rencontre avec Allen Toussaint qui fera vraiment débuter sa carrière. En 1961 il enregistre pour le label Fury "Ya Ya" (Fury 1053), accompagné entre autres par le saxophoniste Harold Battiste. "Ya Ya" connaîtra un certain succès au niveau national. Il enregistre la même année "Do Re Mi" (Fury 1056), puis encore trois autres singles pour Fury. Mais malgré la sortie de l'album "Ya Ya" (Fury FULP 1002) le succès s'estompe, et Lee retourne travailler dans son garage.

Allen Toussaint vient rechercher Lee en 1965 et le fait signer pour le label Amy. Durant l'année 1966 les succès vont s'enchaîner : "Ride Your Pony", sur lequel on entend le tout jeune guitariste Walter "Wolfman" Washington, "Get Out Of My Life, Woman", "Working In The Coal Mine", "Holy Cow". Deux albums sortiront dans cette même année euphorique, "Ride Your Pony" (Amy 8010) et "The New Lee Dorsey" (Amy 8011).

Mais le succès s'estompe à nouveau, et en 1969 Amy ne renouvelle pas le contrat de Lee. Celui-ci signe alors chez Polydor.
Il sort en 1970 l'album assez funky "Yes We Can" (Polydor 24-4042), qui ne permet pas à Lee de renouer avec le succès.
Une nouvelle fois, il retourne à son garage.

Il sort un dernier album en 1978 sur ABC, "Night People" (ABC 1048) encore plus funky que le précédent.
Puis c'est une nouvelle éclipse.

Il meurt le 1er décembre 1986 à la Nouvelle-Orléans.


Source

La carrière de ce chanteur de Rhythm and Blues de la Louisiane est étroitement liée à Allen Toussaint, qui composera la plupart de ses morceaux.

Irving Lee Dorsey, est né le 4 décembre 1926 à la Nouvelle-Orléans où il passe une partie de son enfance. À l'âge de dix ans, il déménage avec sa famille pour Portland (Oregon). Pendant la deuxième guerre mondiale, il sert dans la Navy.

Après avoir été démobilisé, Lee débute une carrière de boxeur sous le nom de "Kid Chocolate". En 1955 il abandonne le ring et rentre à la Nouvelle-Orléans. Il travaille dans la journée dans un garage et chante le soir dans des petits clubs locaux. À partir de 1959, il enregistre quelques morceaux pour des petits labels locaux, sans succès.

En 1960 "Lottie Mo" (Instant) connaîtra un petit succès local, mais c'est surtout sa rencontre avec Allen Toussaint qui fera vraiment débuter sa carrière. En 1961 il enregistre pour le label Fury "Ya Ya" (Fury 1053), accompagné entre autres par le saxophoniste Harold Battiste. "Ya Ya" connaîtra un certain succès au niveau national. Il enregistre la même année "Do Re Mi" (Fury 1056), puis encore trois autres singles pour Fury. Mais malgré la sortie de l'album "Ya Ya" (Fury FULP 1002) le succès s'estompe, et Lee retourne travailler dans son garage.

Allen Toussaint vient rechercher Lee en 1965 et le fait signer pour le label Amy. Durant l'année 1966 les succès vont s'enchaîner : "Ride Your Pony", sur lequel on entend le tout jeune guitariste Walter "Wolfman" Washington, "Get Out Of My Life, Woman", "Working In The Coal Mine", "Holy Cow". Deux albums sortiront dans cette même année euphorique, "Ride Your Pony" (Amy 8010) et "The New Lee Dorsey" (Amy 8011).

Mais le succès s'estompe à nouveau, et en 1969 Amy ne renouvelle pas le contrat de Lee. Celui-ci signe alors chez Polydor.
Il sort en 1970 l'album assez funky "Yes We Can" (Polydor 24-4042), qui ne permet pas à Lee de renouer avec le succès.
Une nouvelle fois, il retourne à son garage.

Il sort un dernier album en 1978 sur ABC, "Night People" (ABC 1048) encore plus funky que le précédent.
Puis c'est une nouvelle éclipse.

Il meurt le 1er décembre 1986 à la Nouvelle-Orléans.


Source

Top Titres

Get out of My Life Woman 1

Get out of My Life Woman

Give It Up 2

Give It Up

Ya Ya 3

Ya Ya

Working in the Coal Mine 4

Working in the Coal Mine

Everything I Do Gohn Be Funky (From Now On) 5

Everything I Do Gohn Be Funky (From Now On)

Ride Your Pony 6

Ride Your Pony

Occapella 7

Occapella

Holy Cow 8

Holy Cow

A Lover Was Born 9

A Lover Was Born

Give It Up - Soundtrack Version 10

Give It Up - Soundtrack Version

Top Albums

The New Lee Dorsey
The New Lee Dorsey
pistes
Ride Your Pony
Ride Your Pony
pistes
Working in the CoalmineGolden Classics
Working in the CoalmineGolden Classics
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article