EXPOSITION STANISLAS-ANDRE STEEMAN Du 7 juillet au 8 septembre 2018

Du 09 juillet 2018 à 10h00
au 08 septembre 2018 à 18h00
Palais de l'Europe
8 Avenue Boyer
06500, Menton

EXPOSITION STANISLAS-ANDRE STEEMAN

Un maître du roman policier à Menton

A l’occasion de l’anniversaire des cent dix ans de la naissance de l’écrivain belge Stanislas-André Steeman (1908-1970), la Ville de Menton, en partenariat avec l’Association Les Amitiés Belges de Menton et de Roquebrune-Cap-Martin et grâce à la collaboration active d’Hugo Steeman (fils de l’auteur) et Régine Verelle (veuve de Stéphane Steeman fils ainé de l’auteur), propose, du 7 juillet au 8 septembre 2018, une exposition à la galerie du Palais de l’Europe consacrée à ce talentueux auteur de romans policiers, contemporain de Georges Simenon, qui a vécu et est enterré dans notre ville.

Jean-Paul Labouré et Julien Dupré, dans une grande et passionnante étude sur le romancier, le situent dans le contexte de la littérature policière de la première moitié du XXème siècle : « Dans les années 20-30, le genre policier était bicéphale : ou bien le roman à énigme  genre Agatha Christie, S.S. Van Dine ou Ellery Queen ou bien le roman noir cher à Dashiell Hammett. L’apport essentiel de Steeman réside dans sa volonté de ne se soumettre ni à l’un ni à l’autre. Il les connaît, les pratique à l’occasion, ne serait-ce qu’en les parodiant.  Il demeure cependant toujours à équidistance des deux courants en proposant une formule simple mais révolutionnaire : l’intrusion du délirant et du merveilleux dans un problème logique. On peut lire en exergue du roman Zéro (1929) : « Les fées  ont trouvé refuge dans ces endroits communément appelés par le profane lieux du crime. Ouvrez le roman policier avec un cœur d’enfant, car il est plus près du poème que de la vérité ».

 

Né en 1908, Stanislas-André Steeman commence dès six ans à réaliser des petites bandes dessinées très abouties. Il publie ses premiers contes dans des revues à quinze ans. Embauché par le quotidien la Nation belge, il rencontre le journaliste Sintair avec qui il écrit ses premiers romans, avant de se lancer seul dans la carrière littéraire. Ses livres sont rapidement  publiés dans la célèbre collection policière Le Masque.

En 1931, il remporte avec Six Hommes morts le Grand Prix du Roman d’Aventures, prix qu’il avait manqué de peu l’année précédente face à Pierre Véry, futur auteur des Disparus de Saint-Agil et de Goupi Mains-Rouges. Ce palpitant roman sera sa première œuvre adaptée au cinéma. Il met en scène l’inspecteur Wens appelé à une longue carrière. L’acteur Pierre Fresnay incarne le policier et, après l’immense succès du film, retrouve ce personnage dans l’adaptation de l’Assassin habite au 21, autre best-seller de Steeman. Le jeune Henri-Georges Clouzot signe ici son premier film et renoue avec l’univers de Steeman, quelques années plus tard, pour le chef-d’œuvre Quai des Orfèvres.

En 1940, Steeman crée une collection, le Jury, véritable pépinière de nouveaux écrivains belges : Thomas Owen, André-Paul Duchâteau, futur scénariste de la bande dessinée Ric Hochet, Paul Kinnet… y publient des textes ainsi que Georges Simenon. Sa maison d’édition périclite à la fin de la guerre. C’est à cette époque qu’il s’installe à Menton avec sa famille. Il a 38 ans.

Celui que Jean Cocteau qualifiait de Fregoli du roman policier poursuit son œuvre dans la cité méditerranéenne, terre d’élection des artistes. Jusqu’à sa mort, il saura faire évoluer son oeuvre et son style au point, parfois, de décontenancer ses éditeurs et ses lecteurs.

 

L’exposition permettra de découvrir ses dessins de jeunesse et l’intimité de ses années mentonnaises grâce à des objets, des photographies et autres documents lui ayant appartenu. Le bureau où ont été imaginées tant d’intrigues sera reconstitué pour l’occasion. 

Une autre section présentera les différentes adaptions cinématographiques de ses œuvres au travers d’affiches originales de cinéma et d’extraits de films : l’occasion pour les cinéphiles de retrouver le cinéma d’une époque et  de croiser Pierre Fresnay, Suzy Delair, Louis Jouvet, Bernard Blier, Noël Roquevert, Jean Marais, Simone Renant, Jean Tissier, Jeanne Moreau, Françoise Arnoul, Denise Grey, Louis de Funès…

Livres et DVD seront proposés à la vente dans la boutique de la galerie  afin d’approfondir la découverte de l’univers de Stanislas-André Steeman. 

 

 

Galerie d’art contemporain

Palais de l’Europe

04 92 41 76 73

VERNISSAGE

Vendredi 6 juillet à 18h

Ouvert du mardi au samedi

De 10h à 12h et de 14h à 18h

Fermé le dimanche et le lundi, les jours fériés                                                

 

Entrée : 2 € - tarif réduit : 1 €

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article